Le contrat d’extension de garantie : Ce que vous devez savoir

Le contrat d’extension de garantie : Ce que vous devez savoir

3 janvier 2019 Off By Vincent

En achetant un véhicule neuf ou d’occasion, vous devez impérativement souscrire un contrat d’assurance. Le vendeur peut vous proposer un contrat d’extension de garantie. Aux termes de ce contrat, le vendeur prend en charge les frais de réparation et le coût des pièces de rechange remplacées en cas de pannes. Cette promesse est suffisamment alléchante et attrayante pour souscrire cette extension. Cependant, il serait judicieux d’être assez vigilant et attentif pour ne pas tomber dans plusieurs pièges. Soyez prudents !

Découvrez dans la suite de l’article les différents points piégeux qui pourront vous induire en erreur et vous faire passer à côté du bon choix.

En quoi consiste cette extension de garantie ?

D’abord, il convient de savoir que le contrat d’extension de garantie a une durée qui varie entre 6 et 12 mois. Il s’agit d’une prise en charge des frais de réparation et de maintenance. Cette couverture concerne également le remplacement des pièces défectueuses en cas de panne quelconque. Comme vous l’avez remarqué, c’est une promesse assez intéressante qui vous permet une certaine tranquillité d’esprit pendant une période bien déterminée. Beaucoup de personnes voient en ce contrat de voiture d’occasion une réelle opportunité et un investissement rentable surtout quand une grande panne survient. Mais la réalité est parfois source de déconvenues.

Examinez les restrictions relatives au taux de vétusté

Avant de souscrire un contrat d’extension de garantie, il convient de bien cerner la liste des prestations incluses dans le contrat et les prises en charge. Certains concessionnaires choisissent de couvrir la maintenance et les pièces de rechange sans limite kilométrique. D’autres acteurs du marché appliquent un taux de vétusté sur certaines pièces en fonction du kilométrage et d’un barème prédéfini. Bref ! Le contrat d’extension de garantie prend fin à l’expiration de la durée de la prise en charge ou à l’atteinte du niveau de kilométrage maximal prévu.

Faites attention à l’usure des pièces de rechange

Il convient de savoir que l’usure normale des pièces n’est pas prise en charge par les contrats d’extension de garanties. Il est de même pour la garantie contractuelle constructeur. Ainsi, vous ne pouvez pas espérer d’être indemnisé si vous changez vos pneus après 40000 kilomètres. Par ailleurs, il serait judicieux de repérer les exclusions propres au contrat visé. On parle ici des pannes de la radio, du GPS, le filtre à particules ne sont pas prises en charge.

Le contrat d’extension de garantie : Ce que vous devez savoir

Respectez le manuel d’entretien pour être remboursé

Pour bénéficier des prises en charge promises sur le contrat d’extension de garantie, il convient de respecter les consignes dictées dans le manuel d’entretien de la voiture neuve ou d’occasion. La moindre infraction de ces consignes se retourne contre vous et vous ne serez pas remboursé. En effet, l’assureur cherche la moindre bêtise pour ne pas payer. En cas de litige, c’est à vous de prouver que l’avarie n’a pas de lien avec l’infraction au manuel que vous avez commis. Ceci n’est pas sans difficultés et nécessite l’intervention d’experts automobiles.

Le contrat d’extension de garantie impose les mêmes exigences que le contrat d’assurance. Toutes les modifications et les transformations opérées sur le véhicule font perdre au propriétaire de la voiture tout droit. On parle ici de tuning, de compétition…. Bref ! Il s’agit de tout ce qui n’est pas conforme aux normes du constructeur.

Quelles autres alternatives ?

Pour avoir l’esprit tranquille pendant la plus longue durée possible, certaines automobilistes ont recours opter pour des marques proposant des contrats d’assurance gratuit de trois ans ou de 5 ans.